Réglementation française

Textes.

L’arrêté du 11 avril 2012 relatif à «la conception des aéronefs civils qui circulent sans aucune personne à bord, aux conditions de leur emploi et sur les capacités requises des personnes qui les utilisent» a été publié au Journal officiel de la République française en date du 10 mai 2012.

Les exigences liées à l’espace aérien sont définies par ailleurs dans l’arrêté du 11 avril 2012 relatif à «l’utilisation de l’espace aérien par les aéronefs qui circulent sans personne à bord».

L’utilisation des drones et ballons captif est désormais encadrée par l’Arrêté du 11 avril 2012 relatif à la conception et à l’utilisation des aéronefs civils qui circulent sans aucune personne à bord (télécharger textes officiels et annexes). Cet arrête abroge tous les textes  existants qui étaient inadaptés au travail aérien par drone et s’applique à tous, sur le territoire français

Catégories des aéronefs sans pilote à bord.

  • Catégorie A: Les aéromodèles  de moins de 25 kg , propulsés ou captifs, exclusivement utilisés à des fins de loisirs ou de compétition entre aéromodèles.
  • Catégorie B: Les aéromodèles de plus de 25 kg ou qui ne respectent pas les critères de propulsion décrit par la catégorie A.
  • Catégorie C: Les aéronefs captifs de moins de 25 kg qui sont utilisés pour un travail aérien (photo, vidéo, relevés etc..).
  • Catégorie D: les aéronefs utilisés pour un travail aérien dont la masse au décollage (vecteur + senseur) est inférieure à 2Kg.
  • Catégorie E: les aéronefs qui n’appartiennent pas aux classes C et D et dont la masse au décollage est inférieure à 25 kg.
  • Catégorie F: les aéronefs dont la masse au décollage est inférieure à 150 kg.
  • Catégorie G: les aéronefs dont la masse au décollage est supérieure à 150 kg.

Les classes C, D et E  regroupent les aéronefs utilisables pour la vidéo et/ou photo aérienne. En effet, les catégories A et B ne sont pas autorisées pour un travail aérien et les catégories F et G regroupent principalement des drones à usage scientifique ou militaire.

Types de pilotage.

  • Le pilotage à vue: distance horizontale de l’aéronef inférieure à 100 m de son pilote qui conserve une vue directe sur son aéronef.
  • Le pilotage hors vue: distance supérieure à 100 m et guidage de l’aéronef par le lien vidéo (immersion)
  • Le pilotage automatique: enregistrement avant le vol des paramètres de navigation de l’aéronef qui évolue selon ces paramètres pré-définis (way-points).

Scénarios des zones d’évolution.

  • Scénario S-1: toute opération en vue directe du télépilote, se déroulant hors-zone peuplée, à une distance horizontale maximale de 100m du télépilote.
  • Scénario S-2: opération se déroulant hors-vue directe, hors-zone peuplée, dans un volume de dimension horizontale maximale de rayon d’un kilomètre et de hauteur inférieure à 50m par rapport au sol et obstacles artificiels, sans aucune personne au sol dans cette zone d’évolution.
  • Scénario S-3: opération se déroulant en agglomèration ou à proximité de personnes ou d’animaux, en vue directe et à une distance horizontale maximale de 100m du télépilote.
  • Scénario S-4: activités particulière de relevés, photographies, observations et surveillance aériennes se déroulant hors-vue directe, hors-zone peuplée et ne répondant pas aux critères du scénario S-2. De plus, est requise pour l’exécution de ce scénario: la possession du PPL avion ou hélicoptère et 100 heures de vol sur ces aéronefs, avec, en sus, 20 heures de vol à vue réalisées sur l’aéronef télépiloté.

Equipements de sécurité et licences obligatoires pour les drones de catégories D et E.

  • Capteur barométrique: permettant au télépilote de connaître son altitude de vol en temps réel.
  • Dispositif de limitation d’altitude barométrique: permettant à l’aéronef de ne pas dépasser l’altitude fixée par le scénario de vol (ce dispositif doit fonctionner en cas de perte de la liaison radio).
  • Dispositif  »failcrash »: permettant de forcer un atterrissage lorsque l’aéronef sort du volume prévu par le scénario de vol. (ce dispositif doit fonctionner en cas de perte de la liaison radio).
  • Dispositif de protection des tiers au sol: pour les aéronefs de catégorie E de moins de 4 kg limitant l’impact à 69 joules. (ce dispositif doit pouvoir se déclencher automatiquement en cas de procédure d’atterrissage d’urgence (failcrash) , ou sur décision du télépilote.
  • Dispositifs de navigation: les aéronefs doivent communiquer au télépilote leur positionnement, enregistrer tous les paramètres de vol des 20 dernières minutes (pour les scénarios S2 et S4), et être équipés d’une camera dirigée vers l’avant permettant de visualiser la présence de tiers en cas atterrissage forcé (pour le scénario S4).

La délivrance du récépissé de déclaration annuelle doit être précédée par une démonstration de vol pour les aéronefs ne disposant pas de certification de série. Les exploitants doivent en tout état de cause certifier que leur aéronef est conforme à ces exigences (télécharger la déclaration de conformité).

Les obligations administratives

Il exigé avant toute opération et dans tous les scénarios de vol:

  • L’obtention d’une licence de pilote (partie théorique seulement): Pilote privé (PPL) pilote planeur ou ULM.
  • Le dépôt et la  mise à jour d’un manuel d’activité particulière (MAP).
  • Une Déclaration de Niveau de compétence du télépilote établie par l’exploitant.
  • Une Déclaration de conformité de l’aeronef (si il s’agit d’un appareil de série, cette déclaration peut être délivrée par le constructeur si celui ci a fait la démarche auprès de la DSAC pour la série concernée).
  • La démonstration du  bon fonctionnement de tous les éléments de sécurité exigés pour le scénario de vol prévu (voir paragraphes suivants).

Remarque: les opérateurs utilisant des ballons captifs (catégorie C), sont dispensés de la détention de la licence de pilote. Les points concernant les éléments de sécurité sont principalement la solidité des fixations (résistance ligne de retenue, attaches et le balisage rouge et blanc de l’enveloppe).

Selon le type d’aéronef utilisé, l’exploitant est tenu de respecter ces obligations:

  • Déclaration Annuelle d’activité (tous les opérateurs).
  • Dépot d’un Manuel d’activité particulière, d’un Dossier Technique et d’une Attestation de conformité (tous les opérateurs).
  • Rapport d’incident sécuritaire à la DGAC  (tous les opérateurs).
  • Manuel d’utilisation (tous les drones).
  • Manuel de maintenance (tous les drones).
  • Déclaration d’activité aérienne  (tous les opérateurs) – télécharger le formulaire Cerfa 12546*01.
  • Demande d’autorisation de vol au préalable en Préfecture (tous les opérateurs en S-3).
  • Demande d’autorisation de vol au préalable à la DGAC (drones en S-2 ou S-4).
  • Connaissance Des cartes aéronautiques (tous les opérateurs).
  • Partie théorique du Brevet de pilote  (opérateurs en S-1, S-2 et S-3).
  • Assurance professionnelle (tous les opérateurs).
  • Respect de la réglementation sur les Fréquences et Puissance radio (tous les drones: 2.4 Ghz en 10 mW ou 5,8 Ghz en 25 mW).
  • Identification de l’aéronef (tous, nom de l’exploitant, adresse et numéro de téléphone).
  • Domiciliation française de l’exploitant (étranger non autorisé sauf dérogation).
  • Mise en place de zone de protection au décollage (rayon 30m).
  • Mesure de protection des tiers durant les opérations (50 m).

source : http://www.visiodrones.com/

Fabriquer ses propres lunettes FPV

Vous aimeriez bien piloter avec des lunettes FPV mais vous n’avez pas les moyens d’acheter des lunettes FatSharks ou Oled ? Comment faire ?

Et si je vous disais qu’il est possible d’en fabriquer une soit même pour moins de 100 € ? Un de nos fidèles lecteurs Val0modelisme nous fait partager son astuce.

Pour réaliser vos lunettes, il suffit d’avoir :

  • un petit écran 4.3″ d’une résolution de 480 x 272
  • des lunettes de ski
  • une chute de dépron

Les explications de val0modélisme :

Oui j’ai utilisé une planche de Depron 6mm pour entourer l’écran 4.3′ (moniteur de caméra de recul pour voiture à 25€) puis une fois ce bloc assemblé à la colle à chaud je l’ai recouvert de papier cartonné noir pour qu’il soit complètement isolant de la lumière… Puis je colle directement le masque à la colle à chaud sur l’autre bord du bloc en enlevant au préalable le plastique/verre protecteur du masque pour garder juste la structure…
J’ai utilisé du Depron car il est très léger et rigide quand il est bien assemblé en structure… Grâce à cette légèreté le masque est très confortable à porter et même mieux qu’un Fatshark !
Je n’ai pas fait de plan mais voici quelques photos :
Lunettes FPV artisanales

Lunettes FPV artisanales

Masque de Ski classique

Masque de Ski classique

On m’a beaucoup demandé pourquoi je n’avais pas mis une lentille Fresnel dans mon masque : Simplement que le rapport distance de l’écran aux yeux par rapport à la résolution de l’écran est très bonne même sans lentille !
Personnellement j’ai eu l’occasion de tester des Lunettes Fatshark et j’ai été assez dégoûté de la résolution de l’écran que je trouve minuscule avec ces lentilles qui donne un effet carré … Après avoir fait essayer mon masque à plusieurs personnes qui pratiquent le FPV : tous mon dit qu’ils allaient en faire un car la vision est bien plus sympathique !
Grâce à ce masque, on peut envisager de pratiquer le FPV avec un budget de moins de 100 euro !!!


La suite se passe de commentaire et je vous invite à consulter la vidéo Youtube. Néanmoins si vous voulez plus d’infos, laissez un commentaire sur cette page et il vous répondra ;)

Cet article Fabriquer ses propres lunettes FPV est apparu en premier sur FPV PASSION.

La croatie en FPV

La Croatie peut être subdivisée entre un certain nombre d’écorégions en raison de son climat. Le pays est par conséquent l’un des plus riches d’Europe en termes de biodiversité.

Comme exemple : San o Mrežnici

Cet article La croatie en FPV est apparu en premier sur FPV PASSION.

Aeromapper X5

L’Aeromapper X5 est une des ailes volantes les moins chères du marché pour la cartographie et l’arpentage. Elle dispose d’un système de pilotage automatique qui lui permet d’atterrir sans assistance manuelle. Son appareil photo est le Sony NEX 7 (24 mégapixels), avec un objectif pancake 16 mm. L’aile tourne sur un ArduPilot Mega 2.6 commandé par une radio Spektrum DX8. Quant à l’alimentation, elle est gérée par quatre batteries de 2200 mAh.

Basée sur l’aile volante Skywalker X5 pour FPV, Aeromao l’a transformée en un petit pégase de guerre en ajoutant des renforts internes en fibre de carbone, un système long range (20 km de portée) et une télémétrie à 2 voies pour les informations de vol en temps réel.

Le logiciel planificateur de mission (par 3D robotix, en téléchargement gratuit) est inclus.

Cet article Aeromapper X5 est apparu en premier sur FPV PASSION.

Le drone de Black Ops 2 bientôt dispo

Sorti tout droit d’un jeu vidéo, ce drone a l’allure futuriste risque bien de se retrouver chez vous. En effet, le fabricant Italien Virtual Robotix a annoncé la sortie de ce petit bijoux pour cet automne. 

Il s’agit à présent d’évaluer les différentes idées de conception et d’adapter toute la mécanique nécessaire. Une fois cette étape réalisée, le drone passera au travers d’un simulateur pour tester ses caractéristiques et sa résistance aux contraintes auxquelles il sera soumis pendant son vol. 

Une première ébauche sortie tout droit des studios de Virtual Robotix

Une première ébauche des studios de Virtual Robotix

Cet article Le drone de Black Ops 2 bientôt dispo est apparu en premier sur FPV PASSION.

Crash sous marin d’un quadricoptère

Après une journée ensoleillée riche en prises de vues, le pilote a décidé de faire une dernière séquence au niveau d’un barrage. Mauvaise idée car cette erreur de pilotage suite à sa descente trop rapide va entraîner le quadricoptère dans les abysses de la rivière. 24 heures plus tard, faisant appel à un plongeur, il a pu retrouver son quad grâce aux bips émis sous l’eau à une profondeur de 3,5 mètres.

Bilan de la casse après le séchage, la Lipo principale et un ESC ont dû être remplacé. Sa caméra FPV, la PZ0420 que j’utilise également n’a pas survécu non plus.

Cet article Crash sous marin d’un quadricoptère est apparu en premier sur FPV PASSION.

Les évidences sur le crash du drone Heron Allemand publiées

Le media allemand « Bild » a publiė cette vidéo secrète montrant un drone Heron depuis la caméra embarquée percutant un avion de Transport C-160 sur la base de Mazar-e-Sharif dans le nord de l’Afghanistan. L’incident apparemment arrivé le 17 Mars 2010 a été gardé secret jusqu’à maintenant. La vidéo montre la course du drone hors de contrôle à travers l’aérodrome; deux soldats sautent pour éviter d’être écrasé, et le Heron a été gravement endommagé.

Selon les informations de Bild, l’incident a été causé par une erreur de pilotage. Apparemment, le pilote, un officier subalterne, était très nerveux et par inadvertance a engagé le programme de démarrage automatique et ne savait pas comment l’arrêter.

Cet article Les évidences sur le crash du drone Heron Allemand publiées est apparu en premier sur FPV PASSION.

Les lunettes Oculus Rift

L’Oculus Rift est une paire de lunette vidéo développée initialement pour les jeux de réalité virtuelle permettant d’avoir une immersion totale dans un monde 3D, déjà testée sur Doom 3 et Team Fortress 2.

Alors pourquoi ne pas les convertir pour un usage FPV ?

Lunettes Oculus Rift

Lunettes Oculus Rift

On peut dire que les caractéristiques sont propices, la taille de l’écran est de 7 pouces avec 2 petits écrans graphiques émulés un peu comme une grosse FatShark.

Seulement la version actuelle envoi du HD et est un système entièrement numérique. Pour coller à notre utilisation, il faudra un ordinateur portable qui réceptionne et compresse la vidéo originale de deux caméras en temps réel transmise en WiFi 802.11n (2,4 GHz) sur l’ordinateur au sol.

Pour le moment, certains irréductibles ont pu tenter l’expérience. En partie l’équipe « Intuitive Aerial » qui a rêvé d’un système FPV depuis qu’ils ont entendu parler de la Rift. Leur objectif est de savoir comment aller de logiciels fonctionnant sur les ordinateurs portables à de petites unités. Ces unités seraient également utiles pour une utilisation FPV régulière qui rappelons-le, offriraient une résolution HD.

Pour les caractéristiques, la latence est d’environ 120 ms donc pleinement utilisable pour voler !

La plage est de 50 à 100 m en utilisant le WiFi intégré des ordinateurs portables. Cette distance peut être augmentée avec des points d’accès externes en utilisant par exemple des systèmes Ubiquiti décrits comme performants sur plusieurs km.

Il y a une énorme différence entre cela et un système FPV analogique. La conception entièrement numérique signifie que la vidéo HD est en temps réel à partir de plusieurs (non limitée à 2) caméras. Les images reçues sont ensuite combinées en vues sphérique qui peuvent ensuite être visualisées avec une latence inférieure à 25 ms entre l’ordinateur au sol et la lunette Rift.

Affaire à suivre.

Cet article Les lunettes Oculus Rift est apparu en premier sur FPV PASSION.

Une cérémonie pas comme les autres

Quand le moment est venu d’enfiler les anneaux de mariage, le mini-quadricoptère entre en action portant une paire de bagues de mariage pour Octavio et Zinaida. Le drone a atterri dans les mains de l’époux sous les applaudissements. Les spectateurs ont de nouveau été amusé quand il a relancé le quadricoptère, planant dans le ciel comme une colombe.

De quoi vous inspirer pour votre futur mariage ?

Cet article Une cérémonie pas comme les autres est apparu en premier sur FPV PASSION.

Flone, le smartphone volant

À l’heure actuelle, le projet est encore à ses débuts. Il consiste utiliser la technologie des smartphones pour faire évoluer un quadricoptère en H. Le fait de choisir ce type de configuration permet d’avoir assez d’espace pour positionner l’électronique et offrir un champ de vision libre pour la caméra du smartphone.

Aperçu de Flone

Aperçu de Flone

Pour le moment l’équipe de développement utilise MultiWii comme contrôleur de vol et l’application standard de l’appareil photo du smartphone. Leur objectif est de développer une application qui permettra de voler avec les capteurs embarqués et la télémétrie du smartphone.

La bonne information, c’est que ce projet sortira en Open-Source avec le code source sous licence GPL.

Plus d’informations sur le projet Flone

Cette vidéo présente le premier vol de « Flone » contrôlé par le Samsung Galaxy

Cet article Flone, le smartphone volant est apparu en premier sur FPV PASSION.

SkyHooks UAV 1700

Le Skyhooks UAV 1700 est un nouveau pusher FPV d’une envergure de 1718mm conçu à partir de mousse EPP. Il est capable d’embarquer une batterie 4S avec un poids de seulement 3 kg (équipement FPV inclus). Quant à son autonomie elle est estimée à 1 heure de vol.

Une copie d’un ancien drone militaire

Ce nouvel avion FPV est la copie du célèbre Lockheed Desert Hawk (Le faucon pèlerin). Un petit drone de surveillance utilisé en 2002 par les américains et les anglais dans le cadre du programme FPASS (Force Protection Airborne Surveillance System = Système aérien de surveillance et de protection). Il a définitivement été remplacé en 2007 par le drone de combat RQ-11 Raven.

Le drone de surveillance "Desert Hawk" de l'USAF

Le drone de surveillance « Desert Hawk » de l’USAF

Où l’acheter ?

Il est actuellement disponible chez FPVmodel.com pour un prix de 149$.

Quelques photos

Vu du dessus

Le SkyHooks du dessus

Le SkyHooks face avant

Le SkyHooks face avant

Le SkyHooks vu de côté

Le SkyHooks de côté

Le SkyHooks vu de derrière

Le SkyHooks face arrière

Cet article SkyHooks UAV 1700 est apparu en premier sur FPV PASSION.

Ikarus OSD & AutoPilot

Here is my latest acquisition, the OSD of Ikarus autopilot. The choice of the stabilization module is focused on the FY-20A Feiyu Tech in favor of the system the FMA Co-Pilot CPD4.

The reason for this is that the FY20-A is based on gyroscopes and the other on the optics which does not allow flying at night or in the particular conditions of weather as cloudy or too sunny.

My first observation is the quality of the product FY-20A, packaging and manuals and web support: http://www.feiyu-tech.com is clear and has its forum, the price is absolutely in the standard for this type of product.

Regarding its effectiveness, I am not worried for using this type of product or technology provided to comply with the installation instructions on the vibrations that interfered in the measurements.

Now the OSD AutoPilot of Ikarus, the package is reduced to its simplest form, but everything is full, no notice paper and have to go look for it on the manufacturer’s website http://www.ikarus-osd. com / home.html or distributor: http://www.electronicarc.com.

The manufacturer’s website is a bit Hauster, not a forum run by the manufacturer directly, while many others are well understood, it will then turn to the community.

http://www.rcgroups.com/forums/showthread.php?t=1332839 in English
 http://www.aeromodelismovirtual.com/showthread.php?t=4524 in Spanish

In this regard, the  translation in French is complete, because it is only available in Spanish or English to my knowledge that day. It is available in the following article on this site.

For the features we offer Ikarus, they are so that I dreamed of seeing a single product like this. The price is a surprise as some do for that price that offers a no OSD and GPS function AutoPilot, course points (waypoints) and two video inputs.Without additional telemetry modem is very well seen. Software clear. It lacks the tracker antenna development and is the total. The ingenuity of the adapter with the FY-20A will make more of a reflection. In summary a very good choice.

Be sure to respond to complete my observation.

EzOSD

L’ezOSD est également très bien, bien que prenant un peu plus de place car il possède un mesureur de courant bien pratique; pas de calibration nécessaire et une bonne estimation du courant total consommé. Alerte voltage, courant, distance, altitude facilement configurable dans le menu de l’Osd

Son entrée analogique libre permet de facilement l’utilisé pour le RSSI ( la force du signal reçu par votre récepteur), il faut juste définir le signal maximum et minimum dans le menu de l’Osd, c’est facile pas de soft nécessaire.

Malgré le faite de ne pas pouvoir configurer la position des éléments de télémétrie sur l’incrustation je l’apprécie , car après avoir testé d’autre configurable on revient au faite que le choix du constructeur est judicieux , la visibilité en un coup d’œil est bien efficace. Et la discrétion est au rendez-vous et bien protégée avec un look de vrai drone n’est-il pas?

L’ensemble a trouvé sa place dans le cockpit de l’Easyglider sans problème.

Un bon couple avec l’EzAntenna Tracker.

J’en profite pour montrer une intégration d’une caméra sous le fuselage du glider dans un demi boule en PVC, vous trouvez cela avec les boule chic pour les enfants à la sortie des grands magasins, papa un jouet s’il te plais; mais certainement avec plaisir, enfin pas trop souvent. Voilà c’est dit, je remarque pas de difficulté pour atterrissage et sa position offre une qualité d’image ou de vue bien plus que positionné au dessus, car moins exposé au dur rayon du soleil, l’angle permet 3/4 sol et l’horizon et le ciel au 1/4 restant, selon moi idéal pour le vol et trop mal pour l’atterrissage. Juste un petit coup de gaz lorsque l’hélice s’arrête devant est nécessaire.

Crash FPV

Voilà ce qui arrive lorsque on ne prend pas toute les précautions avant de voler ou de revoler dans ce cas.

J’avais préalablement fait un vol d’évaluation à vue pour estimer l’équilibrage du modèle les conditions de vol etc…

J’atterris et je suis un peu surpris de mon atterrissage un peu olé olé dirons-nous, dans le jeune blé, je m’inquiète donc pas d’avantage.

Erreur, car je ne prends pas le soin de faire un contrôle un peu plus que basique sur l’état des commandes. Les servos bougent et  je me dis c’est bon.

Deuxième paramètres le sens du vent à bien changé de direction et nous n’en tenons pas compte; on lance et je décolle en immersion et après quelques secondes, je m’aperçoit qu’il y a un problème, mon copilot crie déjà ” REDRESSE REDRESSE ” mais non rien n’y fait.

Le vent de côte, la défaillance technique, il n’en faut pas plus pour perdre le contrôle du modèle, qui va se fracasser sur le sol à près de 59 Km/h!

Résultat, perte total de Easyglider Pro, pas de blessé ouf! pas d’autres dégâts encore ouf!, l’axe de 4mm du moteur cassé et sa cage tournant ne tournera plus.

Comme m’a dit un ami après coups, n’oublions pas la sécurité, la double commande, la check-list et encore d’autres points que je prendrai bien soin la prochaine fois.

Rencontre à l’Aigle 2010

Tout simplement extraordinaire. Je vous renvoi sur le forum de Modelisme.com pour les commentaires.

http://www.modelisme.com/forum/aero-vol-en-immersion/143575-rencontre-vol-en-immersion-2010-a-16.html#post1491244

http://www.modelisme.com/forum/aero-vol-en-immersion/145270-laigle-2010-premiers-remerciements.html

Et quelques photos de mon cru. Ah oui! le gros chêne au milieu du terrain et bien je me suis posé dedans à quelques 15 mètres en hauteur! et il était au 2/3 ouf!!!